... a déjà créé 13 140 millionnaires 

Mon cher lecteur,  

Si vous aviez investi 1 000$ dans Microsoft en 1986, vos actions vaudraient aujourd’hui plus d’1,5 millions$ en plus de vous rapporter plusieurs dizaines de milliers d’euros en dividendes chaque année.  

Avec un peu de persévérance et de suite dans les idées vous auriez pu devenir milliardaire comme cet ophtalmo parti de rien (j’y reviens).  

Ah si seulement mon cher lecteur... 

Sauf qu’il existe d’innombrables raisons de n’avoir jamais investi dans Microsoft.

Depuis 1986, Microsoft, né sur un coup de pouce d'IBM, est « mort » au moins 5 fois et pourtant :

-1- Procès d'Apple sur l'interfce graphique ; -2- Vague Internet et concurrence de Netscape (qui aurait supplanté Windows)

-3- Procédure anti-trust (Google peut émerger) -4- Eclatement de la bulle Internet et traversée du désert -5- Crise des subprimes

Vous auriez pu vous rattraper sur d’autres géants.

Mais qui aurait parié en 1996 sur une entreprise au nom aussi ridicule que Yahoo! (C’est ce que j’entendais à l’époque) ?

Qui aurait mis un centime avant 2007 sur une entreprise comme Apple dont le patron était certes « génial » mais tellement invivable que les actionnaires avaient fini par le virer de la société qu'il avait lui-même créée ? 

Qui aurait fait confiance à une entreprise comme Amazon, encore en 2010, incapable de faire le moindre bénéfice pendant plus de 10 ans ?  

Auriez-vous investi dans Google, une entreprise dont les services sont très utiles... Mais gratuits ?

Faut-il parler de Facebook dont l’introduction en bourse fut un désastre ! Ou de Tesla, rare startup à s’attaquer à l’industrie automobile ultra-compétitive et intense en capital...

Non vraiment, à lire la presse et à écouter le sentiment général personne n’aurait investi un centime dans ces entreprises.

Et pourtant...  

Depuis la fin des années 1980, il ne s’est pas passé 3 ans sans qu’une opportunité extraordinaire ne se présente. Et pourtant rares sont ceux qui semblent en avoir profité. Peut-être en faites-vous partie et je me réjouis avec vous... Sinon : 

Je vais vous dire aujourd’hui ce que vous pouvez faire pour RATER encore une fois le train et ce que vous DEVEZ faire pour monter dedans.  

Pourquoi je vous écris AUJOURD'HUI 

Je m’appelle Guy de La Fortelle, je rédige le service d’information indépendant L’Investisseur sans Costume, et la lettre d’investissement Risque & Profit.  

Je m’apprête à vous parler d’une révolution que bien peu de gens comprennent quand seulement ils la connaissent. Cela fait pourtant plus de 3 ans que je l’étudie et la fait découvrir à mes lecteurs.  

Si vous aviez suivi mes conseils en septembre 2016, vous auriez aujourd’hui multiplié votre investissement par 40.

  • C’est-à-dire que vous auriez transformé 1 000€ en 40 000€.  

Oh je n’avais pas beaucoup plus de 3 000 lecteurs à l’époque et je leur écrivais, le vendredi 2 septembre 2016 : 

  • « [Cette stratégie] s’adresse plutôt à des investisseurs aguerris, mais elle existe depuis bientôt 10 ans et lors du Brexit elle a valu plus que de l’or ».  


Il est vrai qu’à l’époque il fallait mettre un peu plus de sueur qu’aujourd’hui pour la mettre en œuvre mais le vrai problème c’est que personne n’y croyait. 

Je me souviens encore de la réaction de deux collègues, brillants ingénieurs bardés de diplômes et très sûrs d'eux-mêmes : ils m’avaient pris pour un fou et avaient tenté de me dissuader d’écrire sur le sujet.  

Ce sont des ingénieurs comme ça qui dirigent les banques et les médias. Vous voulez rater la révolution en cours ? Ecoutez-les.  

Aujourd’hui, nous sommes au même point que Microsoft dans les années 1990 : des fortunes ont déjà été faites mais pour ceux qui savent voir loin, il n’est pas trop tard, nous ne sommes même qu’au commencement.  

Le prochain Google ne sera pas Uber  

Au mois de mai, la société de taxis, Uber Technologies a fait son entrée à la bourse de New York.  

C’est un événement important car c’est la première entrée en bourse de cette importance dans le secteur des nouvelles technologies depuis Facebook qui remontait à 2012 !  

Bien sûr, les analystes financiers vous vendent Uber comme le nouveau Facebook, le Google de la mobilité etc... 

L’introduction devait d’abord valoriser Uber à 120 milliards de dollars, c’est-à-dire plus cher que le record de l’introduction en bourse de Facebook ! Ce ne sera finalement «que» 68 milliards, moitié moins qu’espéré mais encore faramineux pour une entreprise qui ne gagnera sans doute jamais d'argent.  

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Uber eux-mêmes (surtout leurs avocats) dans leur formulaire d’introduction en bourse :  

  • Beaucoup de nos efforts pour générer du revenu sont nouveaux et incertains et le moindre échec dans l’augmentation de nos revenus ou le contrôle de nos dépenses pourrait nous empêcher d’atteindre ou d’augmenter notre rentabilité. »  

Il est inhabituel qu’une société entre en bourse en se sentant obligée de préciser qu’elle ne gagnera peut-être jamais d’argent. Même Amazon n’a pas fait ça.  

Il faut dire qu’en 2017-2018, Uber a perdu 7 milliards de dollars, soit un dollar pour chacune de leurs courses.  

Bien sûr, l’idée de départ est géniale.  

Mais elle arrive en fin de cycle, trop tard. Uber a échoué à mettre en place un business modèle hégémonique comme Facebook. Aux États-Unis, Lyft a pris 30% du marché. Avec des coûts et frais moindre ils sont un concurrent plus que sérieux au géant aux pieds d’argile.  

Ils ont bien essayé de se démarquer grâce à la voiture autonome. Mais au mois d’avril, la responsable scientifique en charge du projet de voiture autonome chez Uber a douché les espoirs des analystes :  

  • « Ça va prendre beaucoup de temps pour un développement à grande échelle [...] ça n'arrivera pas demain ». 


Ils essaient aujourd'hui de créer un« effet réseau » pour reproduire les coups de génie qui firent la fortune de Microsoft avec Windows et Apple avec l’Appstore.  

Peut-être y arriveront-ils malgré une réputation exécrable, une gestion catastrophique et des choix plus que douteux.  

Mais même s’ils y arrivent nous sommes en fin de cycle.  

Fin de cycle, fin de règne, fin de révolution : nous sommes en super fin de cycle

Nous sommes en super fin de cycle : nous sommes à la fin d’un cycle d’expansion qui dure depuis 2009 et nous sommes à la fin d’un grand cycle d’innovation qui dure depuis près de 50 ans.  

Non seulement il n’y a que des coups à prendre en bourse à long terme mais il n’y a également que des coups à prendre dans les champions de la grande révolution de l’information.  

Regardez où est le S&P 500 aujourd’hui, le principal indice boursier américain :  

Même si Uber était la licorne merveilleuse qu'ils prétendent, ils évoluent dans un univers où les actifs sont surévalués de manière extrêmes. Bien sûr, cela peut encore monter à court terme, mais à moyen et long terme, il n'y a que des coups à prendre. En bourse le timing est fondamental : Uber arrive trop tard, trop cher.


La fin de la révolution de l’information  

Microsoft, Apple, Amazon, Yahoo, Google, Facebook sont des sociétés qui ont façonné, avec le plus de succès, la grande révolution de l’information.  

Quoi que vous fassiez, vous avez aujourd’hui une multitude d’informations vérifiées, organisées, adaptées à votre disposition :

Vous voulez passer une maîtrise d’ingénieur en mécanique des fluides ? 

Les cours des meilleures universités sont en ligne. 

Devenir boulanger ? 

Vous découvrirez tous les secrets des plus grands maîtres. 

Peintre ? 

Pareil. 

Commencer votre jardin ou faire une réparation vous-même sur votre voiture ? 

Vous trouverez des milliers de tutoriels et des inconnus vous aideront et vous conseilleront en direct. 

La route pour Dubrovnik ? Sans les bouchons ? Avec les meilleures auberges et les endroits incontournables : 

Facile et en plus personnalisé à vos goûts.

Vous voulez apprendre une danse ? Une recette de cuisine ? Oui, mais adaptée sans gluten ? Cette location de vacance est-elle adaptée à ma famille ? Avec qui puis-je partager ce taxi ? Et mon trajet à Marseille, j’ai 3 places disponibles cela vous intéresse ? Quel ordinateur me faut-il ? Où est-il le moins cher ? Avec le meilleur service après-vente... Ce magasin est-il fiable ? Quel est le meilleur shampoing pour mes cheveux ? Le moins polluant ? Comment soigner ce bobo, accompagner cette maladie grâce à d'autres malades, trouver un médecin libre dont la consultation vient d'être annuler...  

L’essentiel de la valeur de la révolution de l’information a été retiré.

Il n’existe plus de grand secteur où cette révolution ne soit pas largement mature.  

Rendez-vous compte. Chaque minute sur Internet et les réseaux sociaux : 

  • 3,8 millions de recherches sont réalisées sur Google ;
  • 350 000 tweets sont postés sur Twitter ;
  • 700 000 heures de vidéos sont regardées sur Youtube et 87 000 sur Netflix ;
  • 56 millions d’emails sont envoyés ;
  • 65 000 photos sont postées sur Instagram et 243 000 sur Facebook en plus de 70 000h de vidéo ;
  • 29 millions de messages sont échangés sur Whatsapp...  

Tout cela, chaque minute que Dieu fait, 60 fois par heure, 1440 fois par jour. Vous voulez en rajouter encore combien ?

Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura plus d’opportunité ou poches de croissance dans les technologies de l’information mais nous sommes désormais sur une vague descendante.  

Nous entrons dans la phase où nous prenons conscience des problèmes nouveaux qui se posent : confidentialité des données, addiction aux écrans, aux divertissements...  

Ce n’est pas-là que se trouvent les grandes avancées de demain.  

Une technologie chasse l'autre

À la fin des années 1970, IBM est le roi de l'informatique. Ceux sont eux qui controlent le marché des ordinateurs, qui sont à l'époque d'imposantes bêtes réservées aux entreprises et aux universités.

Leur position est dominante et sous le coup d'une procédure anti-trust (anti-monopole), ils laissent le marché naissant des systèmes d'exploitation à Microsoft. Les logiciels s'apprêtent à devenir plus importants que les machines elles-mêmes. Ce sont eux qui permettront le développement des ordinateurs personnels.

20 ans plus tard, Microsoft a pris la place d'IBM... Et ils sont sur le point de se faire eux-même dépasser. En 1995, la vague Internet portée par des navigateurs comme Netscape promet de prendre la place des systèmes d'exploitation. Microsoft aura la peau de Netscape mais en héritera une procédure anti-trust et sera obligé de céder et laisser émerger Google, roi d'Internet.

Google règne sans partage sur Internet et il ne sert à rien de lui chercher des concurrents en son domaine. Son plus grand concurrent est Facebook, roi des réseaux sociaux qui ont eux-même supplanté Internet. 

Voyez-vous cher lecteur les vagues qui se succèdent ? Elles font chacune naitre leurs géants : ordinateurs, logiciels, Internet, réseaux sociaux...

Il est inutile d'aller chercher leur successeur parmi les entreprises d'Internet ou des réseaux sociaux.

Les technologies de la valeur : une révolution en marche (déjà 13 140 millionnaires) 

Pendant un demi siècle, le monde s’est transformé au rythme de la révolution de l’information : ordinateurs, internet, téléphone portables, smartphones, réseaux sociaux, applications...  

Aujourd’hui, une nouvelle révolution est en train de naître, sous vos yeux.

Les observateurs avisés savaient dès la fin des années 1980 la gigantesque transformation en cours. Sans savoir la forme qu’elle allait prendre, ils savaient là où il fallait être.  

Nous sommes au même stade aujourd’hui d’une révolution certaine mais que seuls quelques initiés comprennent véritablement. 

Cette technologie a déjà permis à près de 25 000 personnes de devenir millionnaires dans le monde... Et pour rejoindre le club, il ne s’agit pas tant d’être expert que d’observer un besoin et sa réponse, des problèmes et leur solutions.  

Il n’était pas besoin de savoir ce qu’était le protocole TCP-IP pour voir la révolution Internet arriver, ou la signification de http, le fonctionnement d’un DNS, l’utilité d’une API ou la logique du langage Unix et les finesses du HTML.  

De même vous n’avez pas besoin d’être expert pour saisir l’opportunité que je m’apprête à vous présenter mais il est essentiel que vous compreniez l’utilité de cette nouvelle technologie et comment elle est développée en ce moment même par des géants du web aussi bien que des adolescents de génies dans leur garage.  

Avec Internet la manière de structurer, organiser et échanger l’information a été complètement transformée.  

  • Aujourd’hui, c’est la manière dont la valeur est stockée, gérée et échangée qui est en train de connaître sa révolution.  

Il existe une différence essentielle à bien comprendre entre un échange d’information et un échange de valeur.  

Lorsque vous échangez en ligne un conseil, une photo, une recette de cuisine, vous donnez une information à quelqu’un tout en la conservant vous même. Au contraire, lorsque vous vendez une baguette de pain, vous n’avez plus la baguette de pain et celui qui l’a achetée n’a plus l’euro avec lequel il vous a payé.  

C’est la différence fondamentale.  

Or Internet est inadapté pour les échanges de valeur. Il y est facile de substituer une identité, de pirater un paiement ou un logiciel, un film... Ce n’est pas compliqué, même la NSA et la CIA américaines ont été piratées.  

Internet est génial pour faire circuler des informations sans frontière ni limite. Internet est en revanche très médiocre pour protéger et échanger des biens de valeur, virtuels ou non.  

Cela n’a pas empêché le commerce en ligne de se développer bien entendu... de la même manière les journaux proposaient nombre de services, annonces et informations qu’Internet a supplanté par son efficacité.  

Aujourd’hui, une nouvelle technologie s’apprête à révolutionner les échanges monétaires, financiers, réels, digitaux, contrats, assurances, engagements... Le champ qui s’ouvre est gigantesque et s’il est impossible de savoir quelle forme prendra cette révolution, nous savons déjà très bien aujourd’hui les secteurs qu’elle va bouleverser et comment.  

C’est une révolution qui a déjà 10 ans, 10 ans qui ont permis de définir les contours et la direction de cette révolution.  

Cette révolution est celle de la BLOCKCHAIN.  

S’il n’y a qu’une chose que vous devez retenir c’est cette phrase :  

La blockchain est aux échnges de valeur ce qu'Internet a été pour les écgs d'informaton : une révolution.

Et je peux vous assurer que c’est-là que les fortunes des 30 prochaines années se feront.  

BLOCKCHAIN : Une technologie de pointe rencontre un principe archaïque  

À l’origine de la blockchain, il y a une idée très simple, archaïque : le registre. Une blockchain n’est rien d’autre qu’un registre, avec la particularité d'être décentralisé.  

Une blockchain est comme un registre d’État civil pour savoir qui est marié avec qui, ou les registres des notaires et le cadastre pour savoir à qui appartient quelle maison, quel terrain ou appartement.  

Historiquement, il existe essentiellement 2 manières d’enregistrer un contrat ou une transaction : 

  • Par un tiers de confiance qui sera chargé d’enregistrer la transaction ou le contrat sur son registre et d’en garantir la conservation ainsi que l’intégrité. Pendant longtemps l’Église a tenu ce rôle de médiation avec ses registres paroissiaux. Aujourd’hui, il est essentiellement dévolu aux notaires.  
  • Par la communauté et la publication du contrat, aujourd’hui au Journal Officiel de la République ou les journaux d’annonce légales, pensez également à la publication des bans lors d’un mariage... Hier, c’était la place du village et le tambour de ville qui criait chaque semaine les contrats et décisions importantes qui concernaient le village.  

Aucun des deux systèmes n’est infaillible, les registres brûlent, les tiers ne s’avèrent pas toujours digne de confiance, les écritures sont ambiguës, les mémoires s’effacent, les interprétations évoluent, lz confidentialité est mise en défaut...  

Historiquement nous avons toujours vécu avec un mix des deux systèmes avec une prépondérance différente selon les âges.  

Nous vivons aujourd’hui dans un système de tiers de confiance généralisé. Et il se trouve que nous avons de généralement de moins en moins confiance en ces tiers, surtout quand il s'agit de banquiers.

La blockchain vient remplacer les tiers de confiance, c’est un système où la communauté tient le registre. De la même manière qu’internet a desintermédié les échanges d’information, la blockchain désintermédie les échanges de valeur.  

La technologie de la blockchain permet de réunir le meilleur des deux monde : il s’agit d’un registre mais décentralisé, c’est-à-dire qu’il est détenu par des milliers, parfois des millions d’utilisateurs.  

Les registres sont synchronisés régulièrement (toutes les 10 minutes pour le Bitcoin par exemple). Chaque mise-à-jour permet d’inscrire un nouveau « bloc » de transactions sur le registre, d’où le nom blockchain ou chaine de blocs, grâce à un système complexe qui permet de rendre ce registre distribué et infalsifiable.  

Je vous ai dit qu’avec Internet même la NSA et la CIA s’étaient fait pirater mais en 10 ans et malgré les enjeux, la blockchain du Bitcoin n’a JAMAIS été piratée tant le système est robuste.  

Ce système permet donc de se passer des tiers de confiance.  

Vous n’avez plus besoin d’un banquier ou d’un notaire pour enregistrer une transaction, il vous suffit désormais de l’inscrire sur une blockchain.  

Un besoin URGENT  

La technologie blockchain est intimement liée au Bitcoin.  

Si l’idée de blockchain remonte aux années 1990, le Bitcoin est la première blockchain véritablement opérationnelle.  

Comprenez-moi bien : la révolution réside dans la blockchain, pas le Bitcoin. Le Bitcoin est aujourd’hui le principal vecteur de cette révolution mais ne confondez pas les deux. Le Bitcoin peut disparaître un jour, à moyen terme, la blockchain, elle, est là pour durer.  

Au-delà de toute considération sur la valeur que peut bien avoir un bitcoin, le premier moyen d’investir dans la blockchain est le Bitcoin car en tant que première et principale cryptomonnaie (de très loin) c’est la blockchain du Bitcoin qui reçoit le plus d’attention, de développement et d’innovation : c’est largement autour du Bitcoin que se développe et se structure la technologie de la blockchain.  

Si vous vouliez investir dans Internet au début des années 1990... Microsoft, Oracle ou Cisco Systems étaient incontournables. Point. Cela n’avait aucun sens de dire que vous vouliez investir dans Internet mais pas des les entreprises qui construisaient Internet ! C’est pareil en 2019.  

Le bitcoin a été créé en janvier 2009 et ce n’est pas anodin.  

La crise de 2008 a mis en lumière les fautes inacceptables des banques et des financiers tout autour de la planète : la faillite de Lehman Brothers, l’effondrement du marché immobilier américain qui a mis un million de familles à la rue, par pur appat du gain

En France, la faillite de Dexia a nécessité une garantie publique à hauteur de 90 milliards d’euros pour des pertes qui s’élèveront au moins à 20 milliards... 10 ans après, la faillite n’est toujours pas soldée ! Pour sauver les banques, les banques centrales se sont lancées dans des politiques monétaires désastreuses qui détruisent nos économies de l’intérieur sous prétexte de sauver ces banques scélérates.  

Et malgré tous leurs efforts, regardez le cours des 600 premières banques européennes. 10 ans après la crise, les banques européennes ont perdu les 3/4 de leur valeur et ne l'ont JAMAIS retrouvée. Leur valeur a été divisée par 4 et JAMAIS elles n'ont remonté la pente (STOXX Europe 600 Banks) :

Pendant que les bourses mondiales vont de record en record, les banques européennes, elles, s'enfonçent dans le marasme... Et ils vous disent que tout va bien ?

Ce sont les organismes qui sont chargés de protéger vos économies ! Ce sont eux qui créent la monnaie, les euros que nous utilisons tous les jours !

Dans ce contexte, l’émergence du Bitcoin est une réponse plus que nécessaire, la seule à traiter la cause de la crise plus que les symptômes.

Peut-être vous dites-vous encore en 2019 que le Bitcoin est la monnaie des trafiquants et des terroristes. Oui bien sûr, mais pas autant que l’Euro ou le Dollar.  

Vous croyez encore que le Bitcoin est la monnaie des terroristes ? Pas tant que l'Euro ou le Dollar

Entre 2007 et 2015, Danske Bank, le géant bancaire danois, a blanchi avec l’aide de Deutsche Bank, première banque allemande, plus de 200 milliards de dollars d’argent russe ! Soit plus que la valeur totale des bitcoins aujourd'hui.  

Les banques britanniques RBS, Lloyds, Barclays et HSBC auraient blanchi 80 milliards de leur côté sur la même période.  

Aux États-Unis, c’est l’argent de la cocaïne qui a été blanchi. Le journaliste italien Roberto Saviano, connu pour avoir dénoncé les mafias italiennes a montré dans son livre Extra Pure comment les banques américaines ont recyclé l’argent de la drogue, à hauteur de 350 milliards de dollars selon lui, pour éviter de s’effondrer.  

Aussi, je comprends très bien que vous refusiez de toucher au Bitcoin parce qu’il finance les mafias et le terrorisme mais alors il faut aussi fermer votre compte courant et arrêter d’utiliser l’argent liquide. 


Voici comment rater la hausse du Bitcoin et des technologies de la valeur (volatilité n'est pas bulle)

Si vous aviez investi 1 000€ en bitcoins en septembre 2012 :

  • Vous auriez immédiatement perdu -60% de votre investissement 
  • Et sériez aujourd’hui à la tête d’une petite fortune de 907 000€.  


Si vous aviez placé ces mêmes 1 000€ en 2014 :

  • vous auriez immédiatement perdu 65% de votre investissement... 
  • Mais engrangé un gain de 1 000% aujourd'hui 


Vue de cette perspective historique, la baisse de 70% intervenue l’année dernière n’a rien de dramatique, ni même de nouveau. C’est un épisode de forte volatilité comme le Bitcoin en connaît régulièrement.  

Je vous disais au début de cette lettre que Microsoft était «mort» au moins 5 fois. Le Bitcoin, lui, est déjà mort 4 fois et cette fois encore, il est en train de renaître.

La quantité totale de bitcoins en circulation représente 150 milliards de dollars à l’heure où j’écris ces lignes... Cela représente moins de 0,5% des bilans des 4 grandes banques centrales mondiales : C’est une paille.

Ce faible volume explique la grande volatilité du Bitcoin. Mais volatilité n’est pas bulle. Comme il ne pèse « que » 150 milliards de dollars, quand il y a un afflux de demande, cela provoque des variations très fortes à la hausse ou à la baisse.

Fondamentalement quand on regarde le Bitcoin sur la longue durée, il y a une progression parce que le Bitcoin répond à des besoins réels.  

À l’heure où j’écris ces lignes, un bitcoin vaut 8 200€. Nous sommes certes encore loin des 16 000€, mais il a retrouvé son niveau de novembre 2017... Il y a moins de 18 mois : le CAC40 ne réagit pas aussi bien !  

18 mois après l’explosion de la bulle Internet en 2000, le CAC40 pesait à peine un tiers de sa valorisation maximale ! Qu’il n’a d’ailleurs toujours pas retrouvée. Pareil en 2008, après 18 mois, le CAC ne vaut que 40% de sa valorisation juste avant la crise :



  • Le CAC 40 ne réagit pas aussi bien que le Bitcoin. Depuis 18 ans, il n'a jamais retrouvé son niveau de 2001. 

Dites-ça à votre banquier la prochaine qu’il voudra vous faire investir en actions tout en dénigrant l'arnaque ou la bulle du Bitcoin et des cryptos.  

Surtout, les bourses mondiales pèsent plus de 80 000 milliards de dollars, ce sont des monstres à la croissance factice à côté du Bitcoin et ses 150 milliards !  

Les bourses sont une bulle. Le Bitcoin est volatil c’est fondamentalement différent à long terme.  

Une bonne manière de visualiser la volatilité haussière du Bitcoin est l’échelle logarithmique. L’échelle logarithmique n’est pas linéaire, c’est-à-dire que la première gradation représente 2$ et la dernière 8 000$. Cela permet de visualiser les fluctuations de -60%, -65% et -70% dans le temps qui seraient complètement écrasées si vous conserviez une échelle linéaire.

Cours du bitcoin à l’échelle logarithmique depuis 2012 : 

MARCHÉ HAUSSIER ENCLENCHÉ : Jusqu’où ira le Bitcoin cette fois (dites un chiffre) ?  

Il était presqu’impossible d’imaginer un bitcoin à 1$ quand il n’en valait que quelques fractions de centimes.  

Une fois un dollar atteint, personne ne l’imaginait atteindre 100 et ainsi de suite à 1 000$ puis 10 000$.  

Aujourd'hui, un nouveau marché haussier s'est enclenché. Nous savons bien que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel alors la grande question est : à quel moment cela s’arrête-t-il ?  

Si vous aviez investi dans Microsoft 10 ans après sa création vous auriez aujourd’hui multiplié votre mise par 33. Si le Bitcoin connaissait la même progression, il atteindrait une valeur de 250 000$.  

Cela paraît sans doute impossible. Au moins, nou savons que cela ne l'est pas.  

Il existe 2 facteurs qui poussent le Bitcoin à la hausse :  

  • La hausse de l’utilité du Bitcoin, essentiellement par son nombre d'utilisateurs, ce que l'on appelle l'effet réseau ;


  • La baisse des monnaies souveraines. N’oubliez pas que le Bitcoin a d’abord été créé pour répondre aux dérives des banques centrales.  

2019, il existe 18 millions de portefeuilles Bitcoins avec au moins 1$ dessus.

Une entreprise comme Facebook a 2,4 milliards d'utilisateurs, Microsoft en compte 1,2 milliards. Si le Bitcoin atteignait 1 milliard d'utilisateurs, sa valeur pourrait atteindrait 400 000$ grâce à l'effet réseau.

Bien sûr, rien ne garantit que le Bitcoin atteindra un jour un milliard d'utilisateurs.

En revanche l'histoire nous enseigne que chaque nouvelle technologie a eu son champion qui a bénéficié d'un gros effet réseau : il est presque certain qu'une cryptomonnaie atteindra cette taille dans les 10 prochaines années, tant la technologie est utile.

Aujourd'hui le Bitcoin est de très loin le mieux placé pour être ce géant. 

Mais il existe un autre facteur de hausse du bitcoin, de l'or numérique : le grand vide laissé par les monnaies souveraines.

Avant 2008, aucune banque centrale en Occident n’avait fait l’expérience de cette folie des taux négatifs, aucune n'avait osé racheter directement des actifs pour soutenir les marchés.  

Et ce n’est pas pour rien que personne n’avait osé faire cela : c’est un chemin de destruction lente et sans retour. Les observateurs attentifs ont noté dès 2011, notamment à la Banque des Règlements Internationaux que le plus grand risque était de ne jamais réussir à sortir des politiques ultra-accommodantes.  

Il est difficile de se rendre compte de la destruction lente de nos monnaies. Les grandes monnaies mondiales : le Dollar, l’Euro, le Yen, le Yuan, la Livre, le Franc Suisse se sont toutes dégradées en même temps, l’or lui-même est manipulé par les banques par l’intermédiaire de l’or papier, Le Bitcoin a au moins ce mérite d’être non-manipulable avec une création de nouvelle monnaie fixe et connue à l’avance qui ne dépassera jamais 21 millions de Bitcoin.  

La BCE, en revanche, peut décider d’imprimer 80 milliards d’euros chaque mois ou seulement 8 ou plutôt 800... Et elle ne s'en prive pas.  

Cela pose un problème majeur et bien connu depuis près de 3 siècles et connu sous le nom d’effet Cantillon, du nom de son premier observateur, Richard Cantillon : une fois que la banque centrale a créé de toute pièce sa monnaie, il faut bien qu’elle la distribue, qu’elle la diffuse dans l’économie. Et cela crée des distorsions monstrueuses. Ceux qui touchent l’argent en premier le dépensent ou le placent faisant augmenter les valeurs des actifs de manière artificielle au détriment de tous les autres.  

Les banques centrales ne créent ni ne préservent aucune valeur, ce qu’elles font essentiellement, c’est la transférer vers ceux à qui elle distribue ses subsides. 

Au contraire, personne ne peut manipuler le Bitcoin. Personne ne peut changer le nombre de bitcoins en circulation tel que prévu à l’origine. C’est un pivot et rien que pour cela, le Bitcoin est très utile et de grande valeur.  

N’oubliez jamais que la nature a horreur du vide et le Bitcoin ne vient que combler ce vide.

En plus de cela, il permet des transferts financiers sécurisés et presque gratuits. 5 000 milliards de dollars sont échangés internationalement chaque jour grâce au système Swift avec des frais de transaction et de changes astronomiques, s’ils étaient tous réalisés en bitcoin, ce sont près des centaines de milliards de dollars qui seraient économisés chaque année.  

Il permet également de stocker de la valeur. Cela paraît paradoxal à un moment où le bitcoin est très volatil mais dans un monde où les marchés boursiers, obligataires, immobiliers, monétaires sont des bulles géantes, le Bitcoin fait office de refuge !  

En ce sens, il a la même fonction que l’or mais avec des avantages indéniables : c’est beaucoup moins couteux et par certains aspects bien plus sécurisé.  

Aujourd’hui la capitalisation de l’or est de 7 000 milliards de $.  

Si le Bitcoin venait à prendre une place d’or numérique et peser autant que l’or, sa valeur serait multipliée par 45 et atteindrait 350 000$ ! Et encore, comme je vous le disais ci-dessus, l’or est manipulé et sous-valorisé.  

Que ce soit à cause de son utilité où de la déchéance des monnaies souveraines, il est raisonnable de viser une valorisation du Bitcoin entre 200 000 et 600 000 dollars à moyen terme.  

Bien sûr la fourchette est très large et nous sommes encore dans une phase d’incertitude mais il est absolument certain que de telles valorisations sont raisonnables.

En investissant aujourd’hui, cela signifie une espérance de gain entre 3 000% et 9 000% ! De quoi transformer 1 000€ en 30 000€ voire même 90 000€.  

Vraiment, j’insiste sur ce point, et je ne parle pas de spéculation mais d’investissement de long terme :  

  • Il est RAISONNABLE d’espérer transformer un investissement de 1 000€ en 30 000 ou 90 000€.  

C’est ça la révolution de la valeur.  

Déjà 13 140 millionnaires : Et vous ?

La blockchain du Bitcoin repose sur la transparence et l'anonymat. Ce sont deux choses bien différentes trop souvent confondues.

Le Bitcoin est transparent car chaque transaction est publique. Il est anonyme car les transactions et les portefeuilles sont identifiées par une clé cryptographique qui ne permet pas de retrouver directement sont propriétaire.

Grâce à cette transparence, nous savons qu'il existe à l'heure où j'écris ces lignes 13 140 millionnaires en bitcoins. Plus précisément 13 140 portefeuilles détenant plus d'un millions de dollars en bitcoins. 

C'est une information très importantes que peu de gens connaissent. Elle vous donne une bonne estimation du degré de maturité du Bitcoin.

Nous avons désormais assez de recul sur la solidité du Bitcoin, qui a engendré plus de 10 000 millionnaires mais ce n'est encore qu'une goutte comparé aux millions de fortunes réalisées grâce à Internet.

Et si les premières fortunes ont été réalisées par des informatciens de génie et des adolescents passionés et chanceux, la seconde génération sera celle investisseurs inspirés.

L'ophtalmo devenu milliardaire : inspirez-vous du doc au chapeau rouge

Le docteur Herbert Wertheim est un ophtalmo américain de 79 ans.  

Il est également milliardaire et toujours affublé d’un panama rouge vif.  

Il n'est pas milliardaire en bitcoins, lui a profité des technologies de l'information alors qu'il était un enfant battu, analphabète et dysléxique.  

Repêché par l'armée, il se rattrapera et deviendra ophtalmo : c'est déjà une belle réussite.

Mais c'était sans compter sa casquette d'investisseur : le docteur Wertheim a commencé avec 10 000 dollars d’investissement initial plus 200$ par mois !  

Personne ne sait quels furent les débuts en bourse du docteur, quels furent ses succès et déboires pendant 2 décennies mais en 1986, il investit dans Microsoft lors de son introduction en Bourse. Il avait déjà 50 ans : il n’y a pas d’âge pour réussir.  

En 32 ans, l’action est passée de 10 centimes à plus de 100 $… Soit une hausse de 100 000 %. Cela équivaut à un placement qui vous rapporte +25 % en moyenne, année après année pendant plus de 30 ans, c’est considérable.  

Le docteur Wertheim a cru en Microsoft car il était persuadé qu’ils allaient changer le monde. Il fallait bien cela pour tenir.  

Nombreux sont ceux qui regrettent d’avoir raté des investissements comme Microsoft à la fin des années 1980, mais nombreux aussi sont ceux qui doivent être plus amers encore d’avoir vendu trop tôt. Car les occasions de panique furent nombreuses :  

  • En 1987 avec 40 % de baisse ;
  • -25 % en 1990 ;
  • -20 % en 1992 
  • -25 % en 1993
  • - 20 % en 1998 ;
  • - 65 % en 2000-2001 !  

Il est facile de voir aujourd’hui une belle courbe qui monte jusqu’au ciel et oublier qu’au début personne n’y croyait et qu’à chaque baisse les gens convenables enterraient le trublion de l’ordre établi.  

Mais comme le doc le dit lui-même :  

  • « Si vous aimez une action à 13 $, vous l’aimez aussi à 12, à 11 et même à 10. Chaque baisse est comme une promo, une opportunité d’achat avec un rabais. » 

Le doc investit aussi dans Apple et dans de nombreuses autres entreprises technologiques. Il était entré dans le cercle vertueux. Il a sûrement perdu beaucoup d’argent sur d’autres actions mais qu’importe, ses gains ont plus de mille fois effacées par ses pertes.

Avant de devenir milliardaire, le docteur Wertheim a échoué à l’école, il s’est fait rouler dans la farine avec sa première invention, il a investi longtemps en Bourse sans résultats… Mais il n’a pas cessé de faire ce qu’il aimait et ce en quoi il croyait.

Désormais milliardaire, le docteur Wertheim a continué à donner ses cours à l’université, à présider sa PME. Il n’a pas pris la grosse tête. Il a gardé sa vie « d’avant ». Une seule chose a changé, il est devenu philanthrope… Avec la fortune viennent aussi les responsabilités.

Eh oui, vous pouvez être ophtalmo et devenir milliardaire. Pas besoin d’être Bill Gates ou Mark Zuckerberg, d’avoir fait Harvard, de travailler 16 heures par jour, de crier sur tout le monde ou d’être spécial ou bizarre. De nombreuses personnes font fortune sans excès mais simplement en étant organisées, prudentes et engagées. Mais on ne parle pas de ceux qui ne font pas parler d’eux…


Investissez MAINTENANT dans la Révolution de la Valeur.

Les technologies de la valeur sont ce que l'on appelle un investissement asymétrique.

Ils sont rares et très recherchés par certains investisseurs et traders parmi les plus talentueux (notamment Nassim Taleb).

Asymétrique : cela veut dire que vous avez beaucoup plus à gagner qu'à perdre.

Si vous aviez investi 200€ en bitcoins au début de l'année, vous auriez aujourd'hui fait un gain de plus de 400€ (en PLUS des 200€ investis). Bien sûr personne ne savait cela en janvier dernier, mais le pire que vous auriez risqué, c'est de perdre vos 200€ alors qu'en quelques mois vous en avez déjà gagné le double. 


Prenez votre assurance contre les bulles des marchés financiers  

Il y a quelque chose que très peu de gens comprennent avec l'investissement blockchain : la méthode est tout aussi importante que les projets dans lesquels vous allez investir.

Vous n’allez pas investir dans les technologies de la valeur en achetant des actions boursières ou des obligations d’entreprises. Vous allez achetez des « cryptomonnaies ».  

C’est fondamental.  

Aujourd’hui les marchés boursiers, obligataires et même le capital-risque sont en situation d’énorme bulle. Cela signifie qu’en bourse, même si une entreprise développe un produit révolutionnaire populaire et utile, elle sera valorisée beaucoup trop cher et, aussi forte qu’elle soit, risquera de s’effondrer le jour où la bulle éclate.

Mais cela n’a pas toujours été ainsi. Pendant une bonne partie du XXe siècle, l’investisseur prudent se concentrait sur les obligations. Ce n’est qu’à partir des années 1990 que la bourse a explosé. Après elle, c’est le capital-risque, ou private equity, qui s'est transformé en gigantesque bulle.  

Aujourd’hui, l’investissement en cryptomonnaies n'est encore à ses débuts PEU DE GENS ONT DÉJÀ INVESTI : Vous ne pouvez pas aller voir votre banquier et lui demander d’investir en crypto pour vous. À moins d’être richissime et d’avoir un très très bon banquier, ce n’est pas possible. Vous ne pouvez pas ajouter des cryptos à votre assurance-vie. 

Mais cela viendra bien plus vite que vous ne l’imaginez. Qui aurait cru il y a 10 ans que l’on retrouverait des actions Apple, Facebook ou Google dans pratiquement tous les fonds d’assurance-vie ?


Les géants de l'investissement ARRIVENT : soyez-là avant eux.

Fidelity, le géant américain de la gestion d’actifs est en train de développer rapidement une branche d’investissements en cryptos. 

C’est très important car Fidelity travaille avec presque tous les intermédiaires financiers, ils sont comme un grossiste et ils ont déclarés qu’ils avaient des centaines de clients institutionnels intéressés par l’investissement en cryptos. 

La bonne nouvelle est que Tom Jessop, patron de la branche crypto de Fidelity a déclaré récemment que le marché des cryptos était encore dans sa phase d’adoption précoce : c’est-à-dire qu’il y a encore de gains massifs à réaliser. Mais quand Fidelity aura mis en place ce maillon essentiel, il n’y aura presque plus d’obstacle à une adoption massive et une envolée des prix. 

Il y a quelques semaines la Société Générale a réalisé sa première émission obligataire utilisant une technologie blockchain. L'opérateur boursier suisse SIX a déclaré qu'ils ne développeraient plus que des systèmes utilisant la technologie blockchain. 

Et surtout, Il y a quelques jours à peine, Facebook a annoncé la création de sa propre cryptomonnaies : l'adoption de masse et l'envolée qu'elle entrainera sont à la porte. 

Bien évidemment, afin de profiter de cette envolée, il faut que vous soyez positionné AVANT, à un moment où il ne suffit pas de prendre rendez-vous avec votre banquier, ce jour-là... Et il est proche, il sera trop tard pour faire des gains explosifs.

Aussi il faut bien que vous compreniez l’investissement en cryptos qui structure les technologies de la valeur.

  

Positionnez-vous sur le bitcoin en 10 min chrono

Comme c'est une nouvelle manière d'investir, les méthodes traditionnelles peuvent encore être fastidieuses : vous devez gérer plusieurs portefeuilles virtuels ou réels, vous connecter à différentes plateformes d'échanges... Cela demande un minimum d'organisation. 

Mais pour ceux qui veulent se positionner simplement et sans fioriture, il existe une méthode pour acheter du bitcoin en 10 minutes montre en main. Il suffit d'un téléphone et une connexion à Internet pour l'utiliser mais cette méthode est encore peu connue.

Cela fait pourtant un an et demi que je l'utilise et la décortique avec entière satisfaction. C'est d'une simplicité et d'un efficacité extême. J'ai pu voir son fonctionnement et sa robustesse dans les moments de grande volatilité.

Elle a été développé par une fintech européenne aussi dynamique que sérieuse. 

J'ai personnellement mis moins de 10 minutes à paramétrer cette méthode et une fois mise en place, il vous sera aussi facile d'acheter et de vendre du Bitcoin que ça : 

Si vous n'avez, ne serait-ce que 50€ par mois à investir dans la stratégie, il vous suffit de répéter ce geste de 10 seconde, une fois par mois. Et pour vendre ou prendre des bénéfices, il suffit de faire la même opération... Dans l'autre sens. 

Vous n'avez plus besoin d'être un petit génie de l'informatique pour investir en cryptos !  

La première étape d'une stratégie complète

J'ai réalisé un guide pratique détaillé pour vous expliquer comment fonctionne cette solution et comment l'utiliser. 

Ce guide est une pièce parmi une stratégie complète que j'ai développée avec l'aide d'Eric, le trader le plus expérimenté que je connaisse.

Eric a acheté du Bitcoin dès 2014, deux avant moi. Il est spécialiste du marché forex des devises étrangères et depuis que je le connais il étudie l'évolution du cours du Bitcoin jour après jour et mois après mois. Mais son expertise est toute aussi précieuse dans la sélection des intermédiaires et des méthodes d'investissements les plus robustes.

Il a développé une expertise inégalée dans ce domaine.

Cette stratégie que nous avons développée avec Eric va vous permettre de vous positionner en 10 minutes puis d'apprendre étape par étape, de manière simple et passionnante comment vous positionner à long terme et pour des gains explosifs grâce à la révolution des technologies de la valeur.


Percez les secrets de la révolution en marche

Un vieux dicton dit que si tu donnes un poisson à un homme il mangera un jour; si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours

La stratégie que nous avons développé ne vise pas seulement à vous apprendre les bonnes méthodes pour investir en cryptos mai également pour apprendre à repérer un investissement prometteur lorsque vous en voyez un.

D'ailleurs, vous n'avez qu'à jugé par vous-même : n'est-ce pas ce que j'essaie de faire depuis le début de cette lettre ?

Avec le dossier Positionnez-vous sur le Bitcoin en 10 minutes chrono nous avons inclut un grand dossier «Technologies de la Valeur : la révolution est en marche».

Une partie de ce que vous avez lu jusqu'à présent est issue de ce long travail de fond, commencé il y a bientô 3 ans.

  • Vous approfondirez dans ce dossier les racines de cette révolution, les problèmes MAJEURS auxquels elle répond, comme Internet en son temps, et comment elle est en train de modifier en profondeur notre manière d'échanger et stocker de la valeur.


  • Vous apprendrez le fonctionnement de l'effet réseau, si important dans la compréhension de la Révolution Internet et qui le sera sans doute plus encore avec le Révolution de la Valeur. 


  • Vous apprendrez à déjouer les préjugés tenaces sur les cryptos, véhiculés par ceux qui comprennent le moins le grand mouvement tectonique en cours.


  • Vous découvrirez les différents types de cryptos, leurs fonctions, leurs utilités, vous apprendrez à les reconnaitre, à les jauger.


Le secret du bloc 630.000

  • Ce dossier révèle également le secret du bloc 630.000. Vers la mi-2020, il va se passer un événement très important pour le Bitcoin et l’ensemble des cryptomonnaies. Cet événement va se produire précisément au moment de la validation du bloc n°630 000 de la blockchain du Bitcoin. Cela se produit environ une fois tous les 4 ans SEULEMENT, et chaque fois que cet événement rare s'est produit, ll a été au centre de fortes hausses pour le Bitcoin. Notez bien le mot « au centre », car les marchés commencent à se préparer à l’avance à ces événements, généralement un avant... C’est-à-dire maintenant. 


  • Vous découvrirez enfin les usages pratiques de la blockchain, vous sortirez des discussions techniques sur les subtilités de fonctonnement d'une blockchain et le sexe des anges, celle-ci deviendra enfin tangible, compréhensible.

Règle n°1 pour investir en cryptos

Connaissez-vous LA règle n°1 pour investir en cryptos ? 

Il existe à mon avis une et une seule règle à laquelle ne JAMAIS déroger pour investir avec succès dans les cryptos. 

J'ai connu de très nombreux investisseurs cryptos depuis 3 ans. Je peux vous assurer que ceux qui ont réalisé les plus gros gains NE sont PAS les premiers arrivés qui ont acheté des bitcoins parfois pour quelques euros seulement, mais ceux qui se sont astreints à cette règle.

Je vous dévoile cette règle et pourquoi elle est si efficace dans le dossier : Stratégie d'investissement.

Ce dossier vous permettra également de devenir un véritable investisseur dans les technologies de la Valeur et pas seulement un spéculateur attiré par l'apat du gain.

Vous découvrirez dans ce dossier comment établir VOTRE stratégie personnelle selon VOS objectifs et VOTRE situation. Vous découvirez les 3 critères essentiels pour établir votre stratégie.  

Surtout vous apprendrez à choisir la bonne méthode d'investissement, celle qui vous convient. Il existe en effet plusieurs manière d'investir en cryptos aujourd'hui de manière directe ou via un intermédiaire.

Vous verrez les différentes étapes pour passer d'investisseur débutant à expert, dans l'ordre, sans vous faire de mal mais en prenant beaucoup de plaisir à apprendre et à réussir.

Ce dossier est essentiel, c'est une pierre angulaire pour bien investir dans les technologies de la Valeur.

2 dossiers pratiques incontournables

Pour investir à long terme dans les cryptomonnaies, il est essentiel d'apprendre à les acheter, échanger et stocker en direct, sans intermédiaire.

Vous ne savez pas par où commencez pour commencer à acheter et stocker des cryptomonnaies EN DIRECT ? 

Suivez le guide !

Ou plutôt suivez LES guides.

Ils sont au nombre de deux, ils sont pratiques et ils vous dévoilent image après image quels prestataires choisir, comment utiliser les plateformes, les wallet et les paramétrer.

A ma connaissance, il n'existe AUCUN autre guide en langue française aussi détaillé et aussi simple pour apprendre à acheter, échanger et stocker des cryptomonnaies.


Ces guides sont au nombre de deux : 

  • Achetez et stocker en direct et pour longtemps


  • Stockez vos cryptos : la méthode la plus sûre avec le stockage à froid


Ce sont des références pour tout investisseur crypto.


Recevez votre coffret digital : Objectif + 10 000% avec les technologies de la Valeur  

J'ai regroupé ces 5 dossier dans un coffret digital que je souhaiterais vous envoyer aujourd'hui : 

Dossier n°1 : Technologies de la valeur : la révolution est en marche. Le dossier fondamental sur la révolution de la valeur.  

Dossier n°2 : Stratégie d’investissement - découvrez chaque étape pour investir et diversifier en tout sécurité ;  

Dossier n°3 : Positionnez-vous sur le Bitcoin en 10 minutes chrono. Je vous y dévoile LA méthode, accessible à tous pour vous positionner sur le Bitcoin en littéralement 10 minutes ;  

Dossier n°4 : Achetez et stockez des cryptomonnaies en direct et pour longtemps. Ce guide pratique vous permettra de passer à la vitesse supérieure en toute tranquillité.  

Dossier n°5 : Stocker vos cryptos, la méthode la plus sûre. Avec ce guide vous découvrirez comment stocker vos cryptos PHYSIQUEMENT et tous les avantages qui vont avec...  

Que vous désiriez simplement vous positionner sur les technologies de la valeur ou que vous vouliez découvrir à fond cet univers en pleine éclosion afin d’en devenir un investisseur expert, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans cette série de dossiers de 119 pages.


+ votre accompagnement mensuel indispensable  

Comme je vous le disais au début de cette lettre, je rédige la lettre confidentielle d’investissement Risque & Profit. 

Cette lettre décrypte chaque mois l’actualité macro économique ainsi que les opportunités d’investissements qui s’ouvrent à vous : bourse (pas en ce moment, sauf exception), devises, trading, matières premières, métaux précieux, immobilier, PMEs…  

Elle est dédiée à tous les particuliers et professionnels qui souhaitent investir à long terme afin de construire un capital robuste pour préparer et bonifier leur retraite.  

L’investissement est un enjeu de long terme et je ne compte pas vous abandonner en rase campagne après vous avoir fourni mes stratégies, aussi simples, complètes et efficaces soient-elles.  

Je fais le point, mois après mois sur les différentes stratégies que je vous propose et leur évolution.  

Certains investissements sont réguliers et se renouvellent, d’autres sont en revanche de petites pépites qu’il s’agit de garder patiemment, jusqu’à ce qu’elles donnent leur plein potentiel. Là aussi je vous avertirai.  

Les 4 piliers des recommandations Risque & Profit  

J’étudie chacune de mes recommandations selon 4 piliers éprouvés et affinés depuis de longues années. C’est la méthode que j’utilise personnellement pour mes investissements.  

  √ Utilité : C’est le pilier le plus important, la première question que je me pose. L’investissement est-il utile à la société ? Va-t-il aider des gens, résoudre un problème, ouvrir une nouvelle opportunité ? Toute entreprise est définie par la nécessité de faire des profits et sa « raison sociale », c’est-à-dire son utilité pour la société. En tant qu’investisseur vous cherchez bien sûr les entreprises qui feront les meilleurs profits mais à long terme, ce sont les deux faces d’une même pièce. Il me paraît important de rappeler ce point fondamental dans un monde où les investisseurs sont capables d’investir des fortunes dans des projets à l’utilité très contestable. Mais cela ne va plus durer très longtemps.  

√ Périodicité : Le second pilier est la périodicité de l’investissement. Vais-je toucher une rémunération régulièrement ? Si oui, sera-t-elle annuelle ? Mensuelle ? Hebdomadaire ? C’est un point très important. Un de mes professeurs de finance, lorsque j’étais étudiant, répétait toujours cette phrase simple : « un euro aujourd’hui vaut plus qu’un euro demain ». Plus vite vous commencez à toucher le fruit d’un investissement, le mieux. Chaque paiement que vous recevez est sécurisé. Vous pouvez ensuite décider de l’utiliser pour vous même ou le réinvestir pour augmenter vos rendements. C’est la raison pour laquelle j’aime particulièrement les stratégies de rentes.  

√ Explosivité : le troisième pilier que je regarde s’apparente au potentiel d’un investissement, sa capacité à générer une plus-value importante en peu de temps. J’aime parler d’explosivité car c’est souvent comme cela que cela se passe dans le monde de l’investissement. Une société dépose un brevet, lance un produit, une matière première se met à manquer… Le graal étant de trouver des investissements explosifs et périodiques (rare mais pas impossible).  

  √ Robustesse : Nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Même si le pire n’est jamais sûr, il existe toujours un risque de crise aigüe, de moment de chaos voir de destruction qui nous ramènent d’un coup à nos besoins essentiels de sécurité, d’alimentation… bref de survie. Si vous avez mis tout votre patrimoine dans des produits financiers intangibles, ils ne vous seront plus alors d’aucune utilité. Le meilleur investissement que vous puissiez faire est celui qui vous rend indépendant. Il peut être financier, mais cela peut également être bien plus pratique et pragmatique : investir dans un potager est sans doute plus utile aujourd’hui que d’acheter des actions Tesla.  

Bien évidemment, j’ai établi ma stratégie 5X avec ces 4 piliers.


Comprenez mieux, investissez mieux 

Chaque numéro de la lettre Risque & Profit vous permettra également de mieux comprendre le monde qui nous entoure, ses enjeux et évolutions :  

  • Les robots et l’intelligence artificielle vont-ils rendre le travail obsolète ?  
  • Les États-Unis peuvent-ils encore prétendre être les leaders d’un monde globalisé ?  
  • Y a-t-il des énergies pour remplacer le pétrole ?  
  • La révolution de la blockchain va-t-elle avoir lieu ?  
  • La Russie est-elle toujours un géant aux pieds d’argiles ?  
  • Que vont devenir nos dettes ?  
  • La Chine va-t-elle prendre la place des États-Unis ?  


Malheureusement, les médias grand public ne savent plus passionner leurs lecteurs avec ces sujets essentiels et difficiles…Ils ne savent tout simplement plus comment faire.  

Vous ne pouvez pourtant pas investir à long terme sans vous poser ces questions et sans vous demandez le monde que vous voudriez laisser en héritage à vos enfants et vos proches.

Ce que disent mes lecteurs  

Je reçois tous les jours des courriers de lecteurs et voici ce que je peux lire qui me confirment que je suis sur la bonne voie :  

Merci pour vos lettres trés parlantes et accessibles aux plus grand nombre..même au néophyte que je suis..!!  

Jean-Paul  

Merci pour vos conseils judicieux.  

René Z.  

Vous avez Monsieur une sagesse incroyable.chaque lettre me passionne et je prends chaque fois une nouvelle leçon. Merci  

Claudine D.  

Merci Guy pour ces exemplaires, J’ai 69 ans Montréalais, pensionné mais encore au travail par choix; toutes vos options m’intéressent…  

  Denis B.  

  Merci, Guy pour ce message, et les autres, toujours aussi performants! (contrairement à nos gouvernants toujours aussi arrogants , incompétents et non-pensants!).  

Nicky  

  Merci de votre engagement pour le bien commun !  

Jean-Louis R. 

 

Dans votre premier numéro : L’état des banques européennes  

La dernière édition de la lettre Risque & Profit porte sur l’État des banques européennes.  

Elles ont toutes passé avec succès les « stress test » de la BCE, pourtant le secteur dans son ensemble a chuté de 25% en bourse en 2018 (à l’heure où j’écris ces lignes). 

Pourtant, les banques continuent de faire faillite en Europe à un rythme qui ne faiblit pas. Je fais le point sur ces faillites.  

Vous découvrirez les dessous des accords de Bâle III et IV et ce que cela veut vraiment dire pour les banques.  

Je fais également le tour des nouveaux acteurs du monde bancaire et en particulier, l’arrivée il y a un an d’Orange Bank. Alors que tous les regards sont tournés vers Apple et Google, l’opérateur français avance discrètement et efficacement avec des atouts non-négligeables, y compris pour la sécurité de votre compte.  

 Les grandes banques européennes ont en effet deux risques majeurs à affronter : le premier est leur bilan, qui ne s’est jamais vraiment assaini depuis la crise, mais le second est la concurrence de nouveaux acteurs extrêmement performants et incroyablement plus agiles que les mastodontes que nous connaissons tous.  

D’une certaine manière, c’est un juste retour de bâton, tant elles ont augmenté leurs frais ces 10 dernières années.  

Le secteur est en tout cas à surveiller de près. Et vous devriez vous-même bien regarder vos placements dans votre banque : même si vous ne pensez pas être exposé au secteur bancaire, elles sont très fortes pour placer leur produits de financement interne à l’intérieur de leurs fonds.


Recevez Risque & Profit pendant un an (12 numéros) 

Chaque numéro de Risque & Profit est une mine d’or qui est le résultat d’un minutieux travail de recherche et d’analyse avec mon équipe (nous sommes 4 à travailler à cette publication).  

 Mais je ne m’arrête pas là, une fois le travail de recherche effectué, je passe au moins autant de temps à rendre la passion qui m’anime.  

Je travaille avec acharnement en espérant que vous prendrez autant de plaisir à lire mes dossiers que j’en ai à les écrire.

C’est à mon avis une condition essentielle pour que vous puissiez prendre en main vos investissements sur le long terme.  

Chaque numéro de Risque & Profit coûte 36€. Avec la réduction, un abonnement annuel coûte 360€.  

C’est le prix plancher pour un travail de cette qualité.  

Dans un monde où l’information est devenue gratuite, on a oublié le prix et la valeur d’un conseil de qualité.  

De plus je ne veux pas que le prix soit un problème.  

Alors voici ce que je vous propose : vous ne payez qu’un dixième du prix la première année, soit 36€ pour une année complète d’abonnement au lieu de 360€. Cela vous permet de tester la publication et mes conseils en toute tranquillité et surtout, j’espère que vous serez heureux de payer le prix complet de Risque & Profit dans un an avec les bénéfices que vous aurez engrangés grâce aux recommandations.  

C’est une manière pour vous de ne me payer que sur mes résultats et pour moi de donner le meilleur pour vous satisfaire. 


Mes 3 engagements qualité  

Je viens de vous décrire mon premier de 3 engagements de qualité :  

  √ 1er engagement DÉCOUVERTE : bénéficiez d’une première année découverte à -90% de réduction, soit 360 36€ seulement pour une année complète d’abonnement (12 numéros). Ainsi vous ne paierez la seconde année que si vous êtes satisfait de mon travail, avec les bénéfices de vos premiers investissements.  

√ 2e engagement GAIN MINIMUM : Si vos investissements ne vous rapportent pas au minimum 2 000€ la première année, alors je m’engage à prolonger votre réduction découverte de -90% une deuxième année puis autant de temps que nécessaire. Je ne demande aucun justificatif, cela se passe sur simple demande, en confiance. Encore une fois, je ne demande à être payé que sur mes résultats.  

√ 3e engagement SATISFAIT OU REMBOURSÉ : Si malgré tout vous êtes mécontent, vous pouvez annuler votre abonnement à tout moment et demander un remboursement à 100%, là encore sur simple demande et sans aucun justificatif.  


Ce que vous allez recevoir IMMÉDIATEMENT  

En vous inscrivant ci-dessous, vous recevez immédiatement par voie électronique :

Votre coffret d'investissement : Objectif + 10 000% avec les technologies de la Valeur (valeur 495€) 

Qui comprend :

  • Dossier n°1 : Technologies de la valeur : la révolution est en marche. Le dossier fondamental sur la révolution de la valeur.  


  • Dossier n°2 : Stratégie d’investissement - découvrez chaque étape pour investir et diversifier en tout sécurité ;  


  • Dossier n°3 : Positionnez-vous sur le Bitcoin en 10 minutes chrono. Je vous y dévoile LA méthode, accessible à tous pour vous positionner sur le Bitcoin en littéralement 10 minutes ;  

   

  • Dossier n°4 : Achetez et stockez des cryptomonnaies en direct et pour longtemps. Ce guide pratique vous permettra de passer à la vitesse supérieure en toute tranquillité.  


  • Dossier n°5 : Stocker vos cryptos, la méthode la plus sûre. Avec ce guide vous découvrirez comment stocker vos cryptos PHYSIQUEMENT et tous les avantages qui vont avec...  

 

Et parce qu'il n'y a pas que les cryptos dans la vie...

Ce n'est pas tout, en tant que nouvel abonné à Risque & Profit, vous bénéficiez également des stratégies incountournables qui font le succès de la lettre :

Votre dossier d'investissement : L'or, monnaie millénaire à 0€ (valeur 299€). Prenez dette assurance qui a rapporté 12,5% ces 6 derniers mois  

Votre dossier d’investissement Stratégie 5X : recevez chaque mois 5 fois le rendement de votre assurance vie en dehors des marchés finanicers à 1€ (valeur 299€)  

Votre dossier pratique Comptes et devises à l’étranger à 1€ (valeur 49€)  

 

Votre dossier pratique Transferts internationaux : Ne payez plus 4x le prix à 1€ (valeur 49€)  

Votre premier numéro de La Lettre confidentielle Risque & Profit : l’état des banques européennes OFFERT (valeur 36€).  

Un an d’abonnement (12 numéros) à la lettre Risque & Profit 36€ (valeur 360€)  

Soit un total d’une valeur de 1 587€ pour seulement 39€  

Envoyez-moi maintenant mon coffret digital 

 

Je vous rappelle que vous bénéficiez également de mes 3 engagements qualité :  

  90% de réduction la première année : vous ne me payez que sur mes résultats à partir de la 2e année ;  

Garantie 2000€ de gain la première année ou prolongement de votre réduction -90% ;  

Garantie Satisfait ou Remboursé à 100% pendant la durée de l’abonnement.  

J’espère vous accueillir dans un instant parmi les lecteurs de La Lettre Risque & Profit.  

Cliquer sur le bouton ci-dessous pour recevoir immédiatement votre Coffret digital Objectif + 10 000% avec les technologies de la Valeur...

Ainsi que vos dossiers complémentaires et l'accompagnement de La Lettre Risque et Profit pendant un an au prix de 1 587 € 39:  


En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous serez redirigé vers un formulaire d'abonnement sécurisé.

À tout de suite,  

Guy de La Fortelle