Le Grand Transfert


Comment la Banque Centrale Européenne a organisé le plus grand transfert de richesse de l'histoire.

Et 4 stratégies pour vous arrêter de vous faire plumer.


Mon cher lecteur,  

Prenez un billet de 20€. 

Vous le manipulez tous les jours sans jamais y prêter attention.

Ce n'est pourtant qu'un morceau de papier signé par Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne et que vous croyez sur parole quand il vous dite que ce morceau de papier vaut 20€ :


billet 20 euros


Mais grâce à cet argent "de convention", les riches sont de plus en plus riches et les pauvres toujours plus pauvres.  

Ce n'est pas une fatalité mais le fruit d'une stratégie délibérée.  

Mais chut, il ne faut pas le dire... Cela ferait désordre.  

Voici comment cela se passe :  

Si je vous donne cet argent, vous allez soit le mettre de côté soit le dépenser auprès de quelqu'un d'autre qui fera un petit profit... Mettons 2€. Qui lui-même dépensera cet argent et permettra à un troisième de faire un encore plus petit profit de 20 centimes d'euros...  

Maintenant imaginez la Banque Centrale Européenne qui a distribué 2 000 milliards d'euros et s'apprête à en distribuer encore beaucoup plus... Cet argent, ce n'est pas vous qui l'avez touché, vous l'auriez remarqué, cela fait 13 000€ par ménage !

Non, tout cet argent a été aux banques aux grandes entreprises, à leurs actionnaires... essentiellement aux fameux 1%.  

Avec cet argent ils rachètent absolument tout : grandes entreprises, médias, immobilier, terres, vignobles, clubs de football...  

Ils laissent quelques miettes à leur entourage et rien à l'immense majorité d'entre nous.  

N'oubliez pas l'exemple du billet : 

  • le premier reçoit 20€
  • le second reçoit 2€
  • le troisième reçoit 20 centimes...  


C'est même pire car les millions de suivants sont lésés car ils n'ont pas pu acheter ce que les premiers ont acquis grâce au nouvel argent.  

C'est ce qui se passe pour votre logement. En l'an 2000 l'acquisition de votre premier logement vous coûtait en moyenne 3 ans de salaire... Aujourd'hui, la même maison vous coûte 5,5 années de salaire. C'est presque 2 fois plus cher !  

Ce n'est pas tout, le nombre d'actionnaires individuels à été divisé par deux depuis 10 ans alors même que la bourse a fait ses plus gros profits de tous les temps.  

Ce mécanisme est connu depuis bientôt 3 siècles. Il s'agit de "l'effet Cantillon", du nom de l'économiste qui découvrit le phénomène.  

Cela marche comme un pavé jeté dans une marre... par cercles concentriques. L'argent créé enrichi d'abord ceux qui le touchent puis —dans une bien moindre mesure— ceux auprès de qui ils le dépensent ou le placent et ainsi de suite.  

Ainsi lorsque l'Espagne découvrit sous Charles Quint les mines d'or d'Amérique... Cet or enrichit d'abord le roi et ses financiers. Puis les armateurs et découvreurs, puis les artisans fabricants de bois, cordages, voiles pour fabriquer les bâteaux... Pour finalement plomber l'immense majorité de la population, les paysans... qui n'avaient plus de quoi s'acheter les outils pour leur labeurs devenus trop chers.  

Lorsque vous créez de l'argent, celui-ci ne se diffuse pas uniformément.  

C'est ainsi que depuis 10 ans bientôt s'organise le plus grand transfert de richesse jamais imaginé.  

Les banques centrales ont imprimé de l'argent à volonté pour permettre à une élite financiarisée et mondialisée de racheter tout ce qui pouvait avoir de la valeur.  

Ils ne rendent de compte à personne : pas aux électeurs, pas à l'assemblée ou au Sénat, encore moins au président de la République.  

Ils ont détourné le pouvoir pour eux-même nous menant à une crise sans précédent. Pas une crise militaire. Pas même une crise politique. Non, un cataclysme financier et social.

Les banques centrales sont aujourd'hui démunies et n'ont plus d'autre solution pour la prochaine crise que de taxer directement les dépôts bancaires par le biais de taux négatifs à hauteur de -4% pour la Zone Euro selon les calculs du FMI.

Selon l'économiste d'Harvard et du FMI Kenneth Rogoff, des taux négatifs de l'ordre de -4% sont rendus possible par la fin de l'argent liquide et sont une solution "élégante" en plus d'être la seule.

Cela veut dire que la BCE reprendrait une partie des liquidités qu'elle a émises... Mais PAS à ceux à qui elle les a données, à tous les autres, à vous et à moi.

Pour cela elle prélèverait 4% de vos dépôts, chaque année, le temps qu'il faudra.

C'est l'impôt ultime, le dernier que l'on n'avait osé encore inventer tant il est dangereux. Car le risque, c'est la destruction pure et simple de la monnaie et la guerre civile.

Si le pire n'est pas certain, l'avancement de ces plans et l'inquiétant ralentissement actuel imposent de vous protéger.

C'est mon but de vous montrer comment ci-dessous : 


L'or : monnaie millénaire et assurance ultime

On frappait déjà des pièces d'or à Varna en Bulgarie il y a 7 000 ans. Depuis l'or n'a jamais cessé d'être une monnaie.  

Les monnaies de papier au contraire sont des feux de paille qui ne durent que quelques années, un siècle au mieux... avant leur destruction ainsi que la valeur que vous y aviez mis péniblement année aprèse année.  

Les détracteurs de l'or vous diront que c'est un mauvais investissement. L'or n'est pas un investissement comme les autres, c'est la meilleure des assurances.

Et en plus, c'est une assurance qui rapporte. Ces 6 derniers mois, l'or s'est apprécié de 12,5%. 

C'est un signal important car nous sommes à un moment charnière.

J'ai écrit un dossier complet sur l'or, sa place dans votre portefeuille et les meilleures manières d'en posséder..

Vous lirez dans ce dossier l'histoire de ce banquier américain qui fit fortune au début des années 1970 (page 3).  

Il avait compris mieux que tout le monde le cycle des monnaies, comment elles se créent naturellement sous différentes formes et aussi comment se détruisent et meurent.  

Vous comprendrez à quel moment exact nous sommes du cycle monétaire actuel (page 5).  

Il existe de multiples manières d'investir dans l'or. Vous apprendrez à choisir celle qui correspond le mieux à votre objectif :

  • Surtout lisez l'avertissement de la page 6 avant d'acheter la moindre once d'or. 


  • Vous découvrirez la réalité —somme toute assez simple— derrière les mots barbares des investisseurs professionnels : certificats, futures, forward, trackers, swaps, leasings... Et comment ceux-ci créent de l'or qui n'existe pas et essaie de vous le revendre (page 8).  


  • Vous découvrirez aussi les acteurs de référence du marché de l'or, ceux en qui vous pouvez faire confiance ainsi que leurs spécificités. À la fin du dossier vous saurez lequel choisir.  


  • Vous apprendrez pourquoi votre banque n'est sans doute pas le meilleur endroit pour acheter de l'or... Et irez directement chez les prestataires de votre banque sans avoir à lui donner une commission importante.  


  • Vous apprendrez à lire facilement les frais de ces prestataires (page 9).  


  • Vous ferez aussi la différence entre les pièces d'or, les lingots et lingotins.


  • Vous apprendrez ce que change la loi Hamon de 2015 sur l'achat et la vente d'or (page 12).  


  • Page 14, ne ratez pas ce conseil simple mais essentiel pour bénéficier d'une fiscalité avantageuse.  


  • Je vous livrerai aussi le secret de la "pièce" que vous pouvez revendre sans payer d'impôt sur la plus-value (page 16) ;  


  • Je vous livrerai un autre secret que je ne dirai jamais même à mes plus proches amis et familles et vous comprendrez pourquoi. (Page 14).


  • Vous découvrirez les 7 règles essentielles pour conserver de l'or et tout objet précieux chez vous (vous ne lirez la n°5 nulle part ailleurs)  


J'ai passé près de 3 semaines pour réunir toutes les informations essentielles et rien qu'elles dans un dossier pratique, complet et agréable à lire de 16 pages : L'Or, la monnaie millénaire.

Ce dossier sur l'or fait partie d'une stratégie complète pour reprendre en main votre épargne et augmenter votre rendement tout en diminuant votre risque à long terme. 

Un ancien monopole des banques qui rapporte 5 fois plus que l'assurance vie. 

Hier, cette stratégie vous était INTERDITE.  

Seules les banques y avaient droit et elles préféraient de loin de se la garder pour elles-mêmes.  

À l’heure où j’écris ces lignes, le monopole est fini et les structures commencent à se mettre en place pour vous ouvrir cette stratégie et IL ÉTAIT TEMPS.  

Il y a 10 ans, un patrimoine de 50 000€ placé de manière sécuritaire sur une assurance vie vous rapportait près de 200€ par mois en intérêts. Cette même somme ne vous rapporte guère plus de 50€ sur le même support en 2018.  

Personne n’en parle mais la politique des taux bas de la Banque Centrale Européenne s’est faite au détriment de tous les épargnants.  

 Gérer ses économies avec prudence est presque devenu un crime et contre la baisse de vos rendements, votre banquier vous propose sûrement un placement boursier plus « dynamique » et « productif »… Et vous vous faites saigner.  

Si vous avez diversifié votre patrimoine, sur les bons conseils de votre banquier pour intégrer des unités de compte investies en bourse… Vous avez fait exploser votre risque et votre rendement sera nul voire négatif cette année avec des perspectives inquiétantes pour l’avenir !  

  C’est un gâchis incroyable qui fait s’évaporer chaque année des milliards d’euros de revenus complémentaires pour les retraités et tous les actifs prudents qui préparent leur retraite et sont déjà les vaches à lait de l’État.  

C’est la raison pour laquelle la stratégie que je voudrais vous proposer est si importante. Elle vous permet de :  

Retrouver des rendements 5 fois supérieurs au fonds sécuritaires que vous propose justement votre banquier,  

Avec des risques bien plus faibles que l’investissement en bourse. Vous n’aurez pas à acheter une seule action ou obligation… Vous ne toucherez même pas aux marchés financiers. C’est pourquoi cette stratégie est particulièrement adaptée à la situation actuelle.  

Vous recevez un chèque tous les mois, que vous pouvez décider d’utiliser ou de réinvestir.  

Vous n’avez pas besoin d’être millionnaire, vous pouvez commencer à investir avec 100€.

Elle ne vous demande pas plus de 10 minutes par mois et aucune expertise technique.

  J’appelle cette méthode d’investissement : la stratégie 5X.  

   

Votre banquier, lui, ne vous en parlera pas : c’est une stratégie dont il avait le monopole et qu’il préférait se garder pour lui.  

  

Naissance de la stratégie 5X  

Au printemps 2014, l’ordonnance gouvernementale 559 a enlevé aux banques ce monopole et vous ouvre une opportunité unique jusqu’alors réservée aux grands investisseurs.  

C’est une stratégie que j’ai apprise moi-même il y a 6 ans. C’était en 2012, j’habitais aux États-Unis près de Washington où je travaillais avec l’investisseur Chris Mayer.  

Chris est l’un des investisseurs les plus respectés d’Amérique.  

Nous aidions des milliers d’investisseurs particuliers à préparer et bonifier leur retraite. Entre 2004 et 2014, Chris a réalisé une performance de +480%, malgré la crise de 2008 (selon le calcul d’un cabinet d’audit indépendant).  

Voici une application de sa stratégie. En 2012, l’Amérique était encore sous le choc de la crise des subprimes qui avait mis plus d’un million de familles à la rue. Les banques étaient traumatisées et le marché immobilier était nécrosé, coincé au plus bas depuis 4 ans.  

Mais un soir d’octobre, Chris me dit : Guy, tu devrais acheter une maison.  

Il venait de finir deux études sur les secteurs immobilier et bancaire qu’il était sur le point de recommander à ses lecteurs.  

Il fallait être fou pour recommander ces deux secteurs, ou alors maîtriser la méthode de Chris sur le bout des doigts : elle était particulièrement fastidieuse et difficile, mais aussi peu risquée et lucrative à long terme.  

La stratégie 5X N’est PAS à la mode  

Cette stratégie, c’est l’inverse de ce qui est à la mode aujourd’hui, l’opposé des Apple, Tesla, Facebook, véritables bombes à retardement que vos banquiers mettent dans vos assurances vie sans même vous prévenir.  

Ce que nous regardions, c’était les bâtiments, les usines, les machines, stocks, brevets, savoir-faire… Ce que l’on appelle la valeur intrinsèque d’une entreprise. Nous voyions à long terme et aimions particulièrement les entreprises industrielles et les PME familiales.  

Cette méthode est également utilisée par Warren Buffet mais elle présente deux difficultés qui expliquent pourquoi peu d’investisseurs l’utilise.  

La première difficulté, c’est qu’il ne suffit pas de regarder les sites Web officiels, ni même d’éplucher les documents comptables des entreprises pour connaître leur valeur intrinsèque : il faut rencontrer les dirigeants, poser les bonnes questions, payer un coup à boire au veilleur de nuit… Cela relève plus de l’enquête de police.  

Avant de proposer une recommandation dans de l’immobilier commercial, je me souviens que Chris avait été faire le tour des magasins pour vérifier que les rayonnages étaient bien faits et les vendeurs professionnels !  

Il était parti le lendemain pour Oulan-Bator en Mongolie, en plein hiver, vérifier une autre recommandation (la ville était alors en plein boom minier).  

 Généralement, les investisseurs qui maîtrisent ces techniques sont attirés par les grandes banques qui préfèrent se garder pour elles leurs précieux services. 

La seconde est que vous pouvez être l’entreprise la plus solide du monde, si la bourse dévisse de 25 ou 50%, tous vos efforts ne suffiront pas à vous éviter la crise.  

Je vous répète ma recommandation : n’achetez pas une action maintenant, fut-elle de l’entreprise la plus solide qui soit.

En dehors des marchés financiers  

Il existe pourtant des milliers de PME familiales robustes et bien gérées qui ne sont pas cotées en bourse.  

Jusqu’en 2014, vous n’aviez aucun moyen d’avoir accès à des investissements dans ces PME non-cotées, en dehors de votre réseau personnel. Si une PME décidait de se financer publiquement… Vous n’aviez tout simplement pas le droit d’y participer. C’était le monopole des banques qui se gardaient cette stratégie pour elles plutôt que de vous la proposer.

Mais ce n’est plus le cas depuis que la loi a changé.  

Peu de personnes le savent, mais depuis 4 ans et l’ordonnance 559, les banques ont perdu leur monopole dans les opérations publiques de financement des PME.  

Cela veut dire que vous pouvez investir aujourd’hui à leur côté dans des projets avec des rendements annuels de 5 à 10% et sûrs à plus de 98% grâce à une règle simple.  

Cela vous permet de collecter des rendements jusqu’à 5 fois supérieurs à ceux d’un fonds euro d’assurance vie… Avec un rapport bénéfice/risque bien meilleur en ne passant pas plus de 10 minutes par mois à vous en occuper. Car c’est la banque, qui continue d’investir et de faire tout le travail d’analyse et de sélection.  

Comprenez-moi bien, vous investissez au côté des banques mais pas par elles, c’est-à-dire que si la banque fait faillite ou qu’elle est en difficulté, cela ne change strictement rien pour vous, ni pour votre rendement. Cela vous permet également de vous protéger contre un effondrement des marchés financiers.  

Cette stratégie s’appuie sur l’expertise des banques mais vous restez en dehors du circuit bancaire et des marchés financiers.  

C’est pour cela que cette stratégie est aussi importante. Elle vous permet à la fois de collecter des rendements qu’il devient presqu’impossible à trouver et EN PLUS elle permet de sécuriser votre capital en vous diversifiant en dehors des banques et des marchés financiers.

Avec cette méthode vous auriez pu investir dans :  

Le développement international d’une société d’emboutissage en Seine-et-Marne pour un rendement de 9% ;  

Un entrepôt en Italie pour une grosse PME automobile pour un rendement de 4,5% ;  

Le développement des ventes en ligne d’une marque de prêt-à-porter haut-de-gamme made in France pour un rendement de 5,6% ;  

Une boulangerie chic en plein coeur de Saint Jean Cap Ferrat pour un rendement de 7,4%  

Une société d’ambulances et transport de malades dans le Tarn pour un rendement de 9%…  

Chacun de ses investissements est soigneusement sélectionné par des banques qui investissent elle-mêmes dans ces projets dont elles vous ouvre les portes à leur côté. Notez bien que vous n’avez pas besoin de choisir parmi ces projets, vous auriez pu investir ne serait-ce que 100€ dans chacun de ces projets ! 

Vous bénéficiez encore d’un 3e avantage avec cette technique : vous recevez un paiement chaque mois et selon votre situation, vous pouvez décider de réinvestir ou d’utiliser votre argent pour vos besoins.  

J’ai écrit un dossier complet pour vous présenter la stratégie et comment l’appliquer facilement.  

Recevez votre dossier d’investissement : Stratégie 5X pour 1€ seulement

Avec la stratégie 5X, vous touchez :  

Jusqu’à 5 fois le rendement d’un fonds euro d’assurance vie ;  

Avec un risque limité  

Sans montant minimum d’investissement  

En diversifiant votre capital en dehors des banques et des marchés financiers ;  

Vous touchez tous les mois un chèque que vous décidez d’utiliser ou réinvestir.  

Vous n’avez besoin que de 10 minutes par mois pour vous en occuper.

Je vous rappelle que cette situation inédite est possible uniquement parce que la loi vient de changer et que les banques ne sont pas du tout pressées de vous apprendre l’existence de cette opportunité.  

C’est maintenant que les meilleurs investissements sont à faire. J’ai réunis tous les éléments pour vous expliquer comment activer cette stratégie en 10 minutes par mois dans un dossier simple et complet.  

Ce dossier d’investissement coûte normalement 199€. Mais il est si important, si fondamental pour tous les épargnants français que je vous le propose — uniquement sur cette page—au prix symbolique de 1€. 

Je vous dis dans un instant comment le recevoir.  

Avant cela, je voudrais également vous montrer comment protéger ce placement contre un risque dont personne ne vous parle.  


Le secret le miux gardé de la crise de 2008

La fin de l’Euro, beaucoup en parlent mais presque personne n’y croit.  

À vrai dire, ce n’est pas tant la fin de l’Euro qui est tabou, mais la raison pour laquelle il est condamné à court terme, en tout cas dans sa forme actuelle. 

Ce que je vais vous révéler m’a été dit personnellement par l’ancien Gouverneur de la Réserve Fédérale américaine Alan Greenspan. 

L’historien britannique Adam Tooze dit que c’est « le secret de la crise de 2008 le mieux gardé », non pas que ce secret soit classifié ou caché, mais « tous ceux qui savent, savent pourquoi personne d’autre ne sait ». 

Tout commence lors d’une réunion de la Réserve Fédérale américaine, la banque centrale des États-Unis.  

Nous sommes le 16 septembre 2008.  

La banque d’affaire Lehman Brothers a fait faillite la veille de manière brutale et spectaculaire.  

Tim Geithner, n°2 de la Fed, sèche la réunion, car il est en train de s’occuper du sauvetage d’AIG, géant américain de l’assurance en déroute. Imaginez Axa en train de faire faillite…. En même temps que la Société Générale.  

Et pourtant, lors de cette réunion, le premier point à l’ordre du jour N’est PAS Lehman ou AIG.  

Le premier point concerne les banques européennes. La Fed s’est rendu-compte que les plus grosses banques impliquées dans le scandale des subprimes sont européennes. Royal Bank of Scotland, Deutsche Bank, UBS, Barclays, Paribas…  

S’ils ne font rien, ce sont toutes les banques européennes qui vont faire faillite et la Banque Centrale Européenne ne pourra rien y faire, car elles ont besoin de dollars, pas d’euros… Et la BCE ne peut prêter que des euros.  

Les banques commerciales américaines étant elles-même en grande difficulté, seule la Fed peut renflouer les banques européennes.  

 Ce matin de septembre 2008, Ben Bernanke, nouveau gouverneur de la Fed qui a récemment succédé à Alan Greenspan n’y va pas par 4 chemins en ouvrant la réunion :  

 Étant donné le très gros problème de financement en dollars dans d’autres juridictions — en Europe et ailleurs. Je souhaiterais mettre sur la table une demande d’autorisation pour des lignes de change. Je préfère ne pas fixer de limite, comme ça je saurai que j’ai mon bazooka personnel [rires dans la salle].  

Ben Bernanke a eu raison de demander son bazooka et des lignes de change illimitées. Au total, la Fed va couvrir 2 500 milliards de dollars, bien plus que ce qu’elles ont mis pour les banques américaines.  

C’est la Fed qui va jouer le rôle de prêteur de dernier recours pour les banques européennes.  

Et elle le fait toujours aujourd’hui.  

Les lignes de change ont été rendues permanentes. Elles ont été utilisées lors du Brexit par exemple.  

Ce n’était pas simplement en 2008. Les banques européennes sont devenues dépendantes de la Fed de manière permanente.  

La véritable banque centrale de l’Europe, c’est la Fed.  

Mais cela veut dire que les banques européennes, et par extension, toute la politique européenne, sont totalement dépendantes des américains. Le jour où ils décident de couper ces lignes, les banques européennes font faillites, et les plus grandes en premier. Ils peuvent décider de le faire par stratégie ou parce qu’ils n’ont tout simplement plus les moyens de ce financement.  

 Imaginez la moindre négociation entre l’Europe et les États-Unis… Au moindre accro, ils peuvent agiter cette menace. Et ils le font. Pourquoi croyez-vous que l’Europe n’arrive pas à se défendre contre les Google, Facebook et consorts ?  

Bien sûr, cela marchait mieux avec Obama qui partageait les mêmes idées que la technocratie européenne… Mais avec Trump, toute l’étendue du problème se révèle.  

Faites-vous confiance à Donald Trump pour préserver vos intérêts d’épargnant ?  

Si vous répondez non à cette question, alors vous devriez prendre une assurance sur vos placements.  

Il ne s’agit pas de paniquer mais de s’assurer et vous mettre en position de dormir tranquille.

Réduisez votre dépendance à l’Euro et aux banques européennes (1€)  

Pour cela, il n’y a qu’une chose à faire : réduisez votre dépendance aux banques européennes et à l’Euro.  

Il presque certain que votre dépendance est aujourd’hui de 100%.  

Tous vos oeufs sont dans le même panier Euro dans les mêmes mains que sont les banques européennes.  

Il existe pourtant des mesures simples, bon marché et sans risque pour vous protéger.  

Elles sont aussi simple que :  

  Ouvrir un compte en euros mais dans une banque en dehors de la Zone Euro (gratuit au Royaume-Uni et en Suisse) ;  

Ouvrir un compte dans une devise étrangère ET dans une banque en dehors de la Zone Euro (gratuit ou 250€ par an selon la devise) ;  

Détenir quelques devises étrangères bien choisies (gratuit et immédiat) ;  

Et bien évidemment de l’or et éventuellement un peu de Bitcoin (j’y reviens).  

Je pense que je n’ai pas besoin de vous dire pourquoi votre banquier ne vous parle pas de ces solutions… Il ne va tout de même pas vous envoyer à la concurrence. 

 Surtout vous pouvez utiliser votre compte hors Zone Euro et dans une devise étrangère pour générer des revenus avec la stratégie 5X. Je vous explique comment dans le dossier d’investissement de la stratégie 5X.  

Je vous envoie avec mon dossier Compte et devises à l’étranger.  

Ce dossier pratique vous dira comment comment ouvrir un compte en dehors de la Zone Euro en moins de 15 minutes montre en main, depuis le canapé de votre salon.  

Il vous dira également comment ouvrir un compte traditionnel, dans une des banques les plus sûres du monde, là-aussi à distance. 

Cette banque méconnue est la propriété d’un des États les mieux gérés au monde et surtout se cantonne à la banque de détail sans prendre de risque en jouant à la banque d’affaires.  

Vous découvrirez également dans le dossier Compte et devises à l’étranger:  

  Le premier moyen pour vous assurer, le plus simple, tellement évident que l'on n'y pense même plus... (page 8) ;  

Pourquoi les conseillers financiers n'appliquent pas la première règle de prudence en investissement lorsqu'il s'agit de leurs clients (page 2);  

Éviter de finir "comme les emprunts russes" qui ont ruiné 3 millions de famille au début du XXe siècle (page 5) ;  

Vous découvrez l'application qui vous permet d'ouvrir en quelques minutes un compte au Royaume-Uni (en dehors de la Zone Euro) aussi bien en dollars qu'en livres sterling ou euros et 18 autres devises de toutes les régions du monde (page 15).  

Vous lirez page 7 la confession choquante du PDG d'une des plus grandes banques françaises ;  

Vous découvrirez les services très utiles que les banques ne proposent... que dans certaines régions de France bien particulières (page 11).  

Comme je vous l’ai dit, ce dossier est complémentaire indissociable de votre stratégie 5X qu’il vous permet de mettre en place à l’étranger pour encore plus de sécurité, vous permettant ainsi que mette en place une assurance qui rapporte.  

Ce dossier coûte 49€.  

Comme pour le dossier d’investissement Stratégie 5X, je vous propose de vous envoyer votre dossier pratique Compte et devises à l’étranger pour seulement 1€.

BONUS : ne payez plus jamais 4 fois le prix pour vos transferts d’argent à l’étranger (1€)  

Si vous avez déjà fait des transferts d’argent à l’étranger, vous savez qu’entre les frais fixes de votre banques, les frais variables variables et ceux de la banque de destination vous atteignez très vite un coût de 3% à 4% du montant que vous souhaitez envoyer avec en plus des délais généralement extensibles à l’infinis. 

Je n’exagère pas.  

Une étude a montré en 2018 que les banques européennes facturent en moyenne 4 fois trop cher les transferts à l’étranger.  

Retenez-bien qu’un transfert dans une zone pas trop exotique doit coûter 0,5% du montant et prendre 1 à 2 jours ouvrés.  

J’ai sélectionné pour vous les meilleurs intermédiaires financiers pour vos transferts à l’étranger et je les ai regroupés dans un dossier pratique avec toutes les étapes pour réussir votre transfert en toute sécurité, plus facilement qu’avec votre propre banque tout en gardant le coût au plancher.  

Ce dossier est lui aussi un complément indispensables au deux premiers dossiers : il vous fera économiser des centaines, sans doute des milliers d’euros. Si un jour vous avez besoin d’envoyer 3 000€ à l’étranger, ce dossier vous aura fait économisé plus de 100€ de frais.  

Mais je ne vais même pas vous demander la moitié de cette économie (le dossier coûte normalement 49€).  

Comme les deux premiers dossiers je vous propose de vous envoyer votre dossier Transferts à l’étranger : ne payez plus 4 fois le prix pour seulement 1€ !

+ votre accompagnement mensuel indispensable  

Comme je vous le disais au début de cette lettre, je rédige la lettre confidentielle d’investissement Risque & Profit. 

Cette lettre décrypte chaque mois l’actualité macro économique ainsi que les opportunités d’investissements qui s’ouvrent à vous : bourse (pas en ce moment, sauf exception), devises, trading, matières premières, métaux précieux, immobilier, PMEs…  

Elle est dédiée à tous les particuliers et professionnels qui souhaitent investir à long terme afin de construire un capital robuste pour préparer et bonifier leur retraite.  

L’investissement est un enjeu de long terme et je ne compte pas vous abandonner en rase campagne après vous avoir fourni mes stratégies, aussi simples, complètes et efficaces soient-elles.  

Je fais le point, mois après mois sur les différentes stratégies que je vous propose et leur évolution.  

Certains investissements sont réguliers et se renouvellent, d’autres sont en revanche de petites pépites qu’il s’agit de garder patiemment, jusqu’à ce qu’elles donnent leur plein potentiel. Là aussi je vous avertirai.

Les 4 piliers des recommandations Risque & Profit  

J’étudie chacune de mes recommandations selon 4 piliers éprouvés et affinés depuis de longues années. C’est la méthode que j’utilise personnellement pour mes investissements.  

  √ Utilité : C’est le pilier le plus important, la première question que je me pose. L’investissement est-il utile à la société ? Va-t-il aider des gens, résoudre un problème, ouvrir une nouvelle opportunité ? Toute entreprise est définie par la nécessité de faire des profits et sa « raison sociale », c’est-à-dire son utilité pour la société. En tant qu’investisseur vous cherchez bien sûr les entreprises qui feront les meilleurs profits mais à long terme, ce sont les deux faces d’une même pièce. Il me paraît important de rappeler ce point fondamental dans un monde où les investisseurs sont capables d’investir des fortunes dans des projets à l’utilité très contestable. Mais cela ne va plus durer très longtemps.  

√ Périodicité : Le second pilier est la périodicité de l’investissement. Vais-je toucher une rémunération régulièrement ? Si oui, sera-t-elle annuelle ? Mensuelle ? Hebdomadaire ? C’est un point très important. Un de mes professeurs de finance, lorsque j’étais étudiant, répétait toujours cette phrase simple : « un euro aujourd’hui vaut plus qu’un euro demain ». Plus vite vous commencez à toucher le fruit d’un investissement, le mieux. Chaque paiement que vous recevez est sécurisé. Vous pouvez ensuite décider de l’utiliser pour vous même ou le réinvestir pour augmenter vos rendements. C’est la raison pour laquelle j’aime particulièrement les stratégies de rentes.  

√ Explosivité : le troisième pilier que je regarde s’apparente au potentiel d’un investissement, sa capacité à générer une plus-value importante en peu de temps. J’aime parler d’explosivité car c’est souvent comme cela que cela se passe dans le monde de l’investissement. Une société dépose un brevet, lance un produit, une matière première se met à manquer… Le graal étant de trouver des investissements explosifs et périodiques (rare mais pas impossible).  

  √ Robustesse : Nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Même si le pire n’est jamais sûr, il existe toujours un risque de crise aigüe, de moment de chaos voir de destruction qui nous ramènent d’un coup à nos besoins essentiels de sécurité, d’alimentation… bref de survie. Si vous avez mis tout votre patrimoine dans des produits financiers intangibles, ils ne vous seront plus alors d’aucune utilité. Le meilleur investissement que vous puissiez faire est celui qui vous rend indépendant. Il peut être financier, mais cela peut également être bien plus pratique et pragmatique : investir dans un potager est sans doute plus utile aujourd’hui que d’acheter des actions Tesla.  

Bien évidemment, j’ai établi ma stratégie 5X avec ces 4 piliers.


Comprenez mieux, investissez mieux 

Chaque numéro de la lettre Risque & Profit vous permettra également de mieux comprendre le monde qui nous entoure, ses enjeux et évolutions :  

  • Les robots et l’intelligence artificielle vont-ils rendre le travail obsolète ?  
  • Les États-Unis peuvent-ils encore prétendre être les leaders d’un monde globalisé ?  
  • Y a-t-il des énergies pour remplacer le pétrole ?  
  • La révolution de la blockchain va-t-elle avoir lieu ?  
  • La Russie est-elle toujours un géant aux pieds d’argiles ?  
  • Que vont devenir nos dettes ?  
  • La Chine va-t-elle prendre la place des États-Unis ?  


Malheureusement, les médias grand public ne savent plus passionner leurs lecteurs avec ces sujets essentiels et difficiles…Ils ne savent tout simplement plus comment faire.  

Vous ne pouvez pourtant pas investir à long terme sans vous poser ces questions et sans vous demandez le monde que vous voudriez laisser en héritage à vos enfants et vos proches.

Ce que disent mes lecteurs  

Je reçois tous les jours des courriers de lecteurs et voici ce que je peux lire qui me confirment que je suis sur la bonne voie :  

Merci pour vos lettres trés parlantes et accessibles aux plus grand nombre..même au néophyte que je suis..!!  

Jean-Paul  

Merci pour vos conseils judicieux.  

René Z.  

Vous avez Monsieur une sagesse incroyable.chaque lettre me passionne et je prends chaque fois une nouvelle leçon. Merci  

Claudine D.  

Merci Guy pour ces exemplaires, J’ai 69 ans Montréalais, pensionné mais encore au travail par choix; toutes vos options m’intéressent…  

  Denis B.  

  Merci, Guy pour ce message, et les autres, toujours aussi performants! (contrairement à nos gouvernants toujours aussi arrogants , incompétents et non-pensants!).  

Nicky  

  Merci de votre engagement pour le bien commun !  

Jean-Louis R. 

 

Dans votre premier numéro : L’état des banques européennes  

La dernière édition de la lettre Risque & Profit porte sur l’État des banques européennes.  

Elles ont toutes passé avec succès les « stress test » de la BCE, pourtant le secteur dans son ensemble a chuté de 25% en bourse en 2018 (à l’heure où j’écris ces lignes). 

Pourtant, les banques continuent de faire faillite en Europe à un rythme qui ne faiblit pas. Je fais le point sur ces faillites.  

Vous découvrirez les dessous des accords de Bâle III et IV et ce que cela veut vraiment dire pour les banques.  

Je fais également le tour des nouveaux acteurs du monde bancaire et en particulier, l’arrivée il y a un an d’Orange Bank. Alors que tous les regards sont tournés vers Apple et Google, l’opérateur français avance discrètement et efficacement avec des atouts non-négligeables, y compris pour la sécurité de votre compte.  

 Les grandes banques européennes ont en effet deux risques majeurs à affronter : le premier est leur bilan, qui ne s’est jamais vraiment assaini depuis la crise, mais le second est la concurrence de nouveaux acteurs extrêmement performants et incroyablement plus agiles que les mastodontes que nous connaissons tous.  

D’une certaine manière, c’est un juste retour de bâton, tant elles ont augmenté leurs frais ces 10 dernières années.  

Le secteur est en tout cas à surveiller de près. Et vous devriez vous-même bien regarder vos placements dans votre banque : même si vous ne pensez pas être exposé au secteur bancaire, elles sont très fortes pour placer leur produits de financement interne à l’intérieur de leurs fonds.

Recevez Risque & Profit pendant un an (12 numéros) 

Chaque numéro de Risque & Profit est une mine d’or qui est le résultat d’un minutieux travail de recherche et d’analyse avec mon équipe (nous sommes 4 à travailler à cette publication).  

 Mais je ne m’arrête pas là, une fois le travail de recherche effectué, je passe au moins autant de temps à rendre la passion qui m’anime.  

Je travaille avec acharnement en espérant que vous prendrez autant de plaisir à lire mes dossiers que j’en ai à les écrire.

C’est à mon avis une condition essentielle pour que vous puissiez prendre en main vos investissements sur le long terme.  

Chaque numéro de Risque & Profit coûte 36€. Avec la réduction, un abonnement annuel coûte 360€.  

C’est le prix plancher pour un travail de cette qualité.  

Dans un monde où l’information est devenue gratuite, on a oublié le prix et la valeur d’un conseil de qualité.  

De plus je ne veux pas que le prix soit un problème.  

Alors voici ce que je vous propose : vous ne payez qu’un dixième du prix la première année, soit 36€ pour une année complète d’abonnement au lieu de 360€. Cela vous permet de tester la publication et mes conseils en toute tranquillité et surtout, j’espère que vous serez heureux de payer le prix complet de Risque & Profit dans un an avec les bénéfices que vous aurez engrangés grâce aux recommandations.  

C’est une manière pour vous de ne me payer que sur mes résultats et pour moi de donner le meilleur pour vous satisfaire. 

Mes 3 engagements qualité  

Je viens de vous décrire mon premier de 3 engagements de qualité :  

  √ 1er engagement DÉCOUVERTE : bénéficiez d’une première année découverte à -90% de réduction, soit 360 36€ seulement pour une année complète d’abonnement (12 numéros). Ainsi vous ne paierez la seconde année que si vous êtes satisfait de mon travail, avec les bénéfices de vos premiers investissements.  

√ 2e engagement GAIN MINIMUM : Si vos investissements ne vous rapportent pas au minimum 2 000€ la première année, alors je m’engage à prolonger votre réduction découverte de -90% une deuxième année puis autant de temps que nécessaire. Je ne demande aucun justificatif, cela se passe sur simple demande, en confiance. Encore une fois, je ne demande à être payé que sur mes résultats.  

√ 3e engagement SATISFAIT OU REMBOURSÉ : Si malgré tout vous êtes mécontent, vous pouvez annuler votre abonnement à tout moment et demander un remboursement à 100%, là encore sur simple demande et sans aucun justificatif.  

  

Ce que vous allez recevoir IMMÉDIATEMENT  

  

En vous inscrivant ci-dessous, vous recevez immédiatement par voie électronique :

Votre dossier d'investissement : L'or, monnaie millénaire à 0€ (valeur 299€). Prenez dette assurance qui a rapporté 12,5% ces 6 derniers mois  

Votre dossier d’investissement Stratégie 5X : recevez chaque mois 5 fois le rendement de votre assurance vie en dehors des marchés finanicers à 1€ (valeur 299€)  

Votre dossier pratique Comptes et devises à l’étranger à 1€ (valeur 49€)  

 

Votre dossier pratique Transferts internationaux : Ne payez plus 4x le prix à 1€ (valeur 49€)  

Votre premier numéro de La Lettre confidentielle Risque & Profit : l’état des banques européennes OFFERT (valeur 36€).  

Un an d’abonnement (12 numéros) à la lettre Risque & Profit 36€ (valeur 360€)  

Continuer
vers le formulaire d’abonnement    

  

BONUS : Mettez quelques poussières d’étoiles dans votre portefeuille  

Je voudrais vous envoyer une information BONUS que peu de gens connaissent.  

 Je l’aime particulièrement car elle est simple dans un milieu technologique compliqué.  

Elle est ouverte à tous car il n’est pas besoin d’investir des sommes considérables pour espérer des gains importants.  

Enfin, elle ne vous demandera que 10 minutes puis vous n’aurez qu’à l’oublier.  

Je veux vous parler ici de l’or numérique, du Bitcoin et de la blockchain.  

À l’heure où j’écris ces lignes, le Bitcoin vaut 3 500€ après en avoir valu plus de 16 000 il y a un an.  

 Pendant que le Bitcoin s’est effondré, le secteur de la blockchain s’est, lui, structuré.  

 C’est la raison pour laquelle l’économiste Philippe Herlin estime que le Bitcoin pourrait dépasser les 100 000€ dans un avenir proche.  

 La blockchain est la technologie qui permet le fonctionnement du Bitcoin et des cryptomonnaies.  

 La blockchain est particulièrement utile pour sécuriser et faciliter les transactions dans le monde. Elle est en train de révolutionner les échanges de valeurs comme Internet a révolutionner les échanges d’information dans les années 1990.  

  Aussi, la baisse du Bitcoin c’est un peu la période des soldes pour ceux qui auraient raté le premier boom.  

Mais attention, il ne s’agit pas ici de spéculer à court terme mais de placer à moyen terme : 2 à 4 ans, le temps que le secteur se structure et que le Bitcoin puisse révéler son vrai potentiel (la blockchain du Bitcoin n’a jamais été piraté alors que la CIA oui ainsi que de très nombreux grands groupes ultra-sécurisés).  

Le problème est qu’il est fastidieux d’acheter du bitcoin : vous avez besoin d’un portefeuille virtuel, avec des clés que vous ne devez surtout pas perdre. Vous devez ensuite acheter vos bitcoins sur une plateforme d’échange et les transférer sur votre portefeuille virtuel.  

Mais il existe une solution qui vous permet d’acheter et de vendre des bitcoins très facilement simplement depuis votre téléphone en quelques instants. Cette solution est idéale pour les néophytes qui veulent se positionner sur le Bitcoin et quelques cryptomonnaies importantes sans avoir gérer cet investissement de manière complexe.  

  Ce sont pour moi quelques poussières d’étoiles à mettre en portefeuille… Un peu comme quelqu’un qui aurait investit dans Microsoft au début des années 1990 ou Amazon en 2002…  

C’est un dernier BONUS que je vous OFFRE avec votre abonnement à La Lettre Risque & Profit  

Vous recevrez donc par voie électronique :

√ Votre dossier d'investissement : L'or, monnaie millénaire à 0€ (valeur 299€). Prenez dette assurance qui a rapporté 12,5% ces 6 derniers mois

√ Votre dossier d’investissement Stratégie 5X : recevez chaque mois 5 fois le rendement de votre assurance vie en dehors des marchés finanicers à 1€ (valeur 299€)  

√ Votre dossier pratique Comptes et devises à l’étranger à 1€ (valeur 49€)  

√ Votre dossier pratique Transferts internationaux : Ne payez plus 4x le prix à 1€ (valeur 49€)  

√ Votre numéro de décembre de La Lettre confidentielle Risque & Profit : l’état des banques européennes OFFERT (valeur 36€).  

√ Un an d’abonnement (12 numéros) à la lettre Risque & Profit 36€ (valeur 360€)  

+ votre BONUS Positionnez vous sur le Bitcoin et la blockchain en 10min chrono OFFERT (valeur 99€) __________________________________________________________________  

Soit un total d’une valeur de 992€ 1091€ pour seulement 39€  

Je vous rappelle que vous bénéficiez également de mes 3 engagements qualité :  

  90% de réduction la première année : vous ne me payez que sur mes résultats à partir de la 2e année ;  

Garantie 2000€ de gain la première année ou prolongement de votre réduction -90% ;  

Garantie Satisfait ou Remboursé à 100% pendant la durée de l’abonnement.  

J’espère vous accueillir dans un instant parmi les lecteurs de La Lettre Risque & Profit.  

Cliquez ici ou sur le bouton CONTINUER ci-dessous pour recevoir immédiatement votre Stratégie 5X ainsi que ses dossiers complémentaires et bénéficier de l'accompagnement de la Lettre Risque et Profit pendant un an au prix de 892 39€ :  


En cliquant sur le bouton ci-dessus, vous serez redirigé vers un formulaire d'abonnement sécurisé.  

À tout de suite,  

Guy de La Fortelle  



www.investisseur-sans-costume.com ı Tout droit réservé ® 2019 ı mentions légales